15,6 millions d’euros de dommages et intérêts contre le créateur du site Wawa mania

Dimitri Mader, créateur et administrateur du site de téléchargement illégal Wawa Mania, a été condamné à 15,6 millions d’euros de dommages et intérêts.

La pression des ayants droit ne faiblit pas contre les sites proposant des contenus illégaux au téléchargement. Bien qu’on entende souvent parler de The Pirate Bay ou de Popcorn Time, ce ne sont pas les seuls services concernés. Cette fois, c’est au tour du créateur et administrateur du site Wawa Mania d’être condamné par la justice.

Dimitri Mader, actuellement en fuite aux Philippines, vient en effet d’être à nouveau condamné par le tribunal correctionnel de Paris. Le verdict correspond cette fois à 15,6 millions d’euros de dommages et intérêts qu’il devra payer aux ayants droit, à savoir Microsoft, Disney, Colombia Pictures, Paramount, Warner Bros, Marc Dorcel, etc.

La facture commence à être sévère pour le jeune homme âge de 26 ans vu qu’il a déjà été condamné, en avril dernier, à un an de prison ferme et 20 000 euros d’amende pour travail dissimulé et contrefaçon.

Alors que Christian Soulié, l’avocat de sept studios américains et de deux syndicats professionnels, déclare qu’il s’agit de « l’une des plus importantes condamnations prononcées dans ce type d’affaires en France », le constat est qu’on plaisante de moins en moins avec le téléchargement illégal.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMark II vs Kurata : un duel entre deux robots de plus de 5 tonnes !
Article suivantSNCF : du Wi-Fi dans les TGV, TER, Transiliens et Intercités d’ici 2016

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here