3 millions de dollars pour Wit.ai, l’assistant vocal made in France

La société française Wit.ai a réussi une levée de fond de 3 millions de dollars, de l’argent qui va permettre à cette start-up d’avancer dans son projet d’assistant vocal pas cher pour les objets connectés. Wit.ai, l'assistant vocal français, lève 3 millions de dollars

L’ambition d’Alexandre Lebrun, cofondateur de Wit.ai, est qu’il soit très facile de programmer n’importe quel appareil connecté par la parole, que cela soit son réveil matin, l’éclairage, chercher ses clés ou ouvrir une porte. C’est dans ce sens que la société française Wit-ai ambitionne de proposer de la reconnaissance vocale à un prix abordable pour les objets connectés.

Grâce à Wit.ai, les objets connectés vont pouvoir s’affranchir d’un smartphone ou d’une tablette pour collecter la parole et la rendre compréhensible par l’appareil.

En réussissant à lever 3 millions de dollars lors de son premier tour de table, Wit.ai a su séduire plusieurs fonds d’investissement, dont les célères Y Combinator et Andreessen Horowitz.

Alors que l’équipe de Wit.ai se compose de neuf personnes, le véritable travail se fait par une communauté de 4 600 développeurs qui travaillent sur la plateforme Wit.ai en utilisent une version gratuite en contrepartie d’un échange de leurs données.

Alors que cette levée d’argent va permettre à Wit.ai de recruter du personnel supplémentaire, il faudra encore patienter jusqu’à ce qu’un produit utilisant cette technologie soit commercialisé.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLa dualité du Big Data : mi-ange, mi-démon
Article suivantMars One : une espérance de vie de 68 jours

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour,

    pourquoi made in France ? Leur site web indique tout en bas : « © 2014 Wit.ai, Inc. — Made in Palo Alto, California. » et leur équipe est bien localisée à Palo Alto.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here