300 ans de temps de calcul d’ordinateurs pour démontrer que les oiseaux sont apparus après les dinosaures

Il aura fallu l’équivalent de 300 ans de temps de calcul d’ordinateurs, ainsi que des analyses réalisées par des superordinateurs, pour démontrer que les oiseaux sont apparus après les dinosaures.

Pendant quatre ans, 200 scientifiques du monde entier ont travaillé sur l’apparition des oiseaux dits « modernes ». Ils ont utilisé l’équivalent de 300 ans de temps de calcul d’ordinateurs, ainsi que des analyses réalisées par des superordinateurs, pour démontrer que les oiseaux sont « rapidement » apparus après la disparition des dinosaures, et non des millions d’années auparavant…

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont établi le génome de quelque 48 grandes espèces aviaires (autruche, canard, faucon, perroquet, ibis, aigle, etc.), ce qui est une démarche sans précédent pour une seule famille animale.

En chamboulant la théorie de l’apparition des oiseaux, ces scientifiques publient un nouvel arbre généalogique des oiseaux, un arbre qui résout plusieurs sujets d’interrogations.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentOsram : les guirlandes de Noël deviennent connectées
Article suivantL’Europe réagit à la fermeture de Google News en Espagne

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here