36% des nourrissons de moins d’un an ont déjà manipulé un écran tactile

Aux États-Unis, une étude révèle que 36% des nourrissons de moins d’un an ont déjà manipulé un écran tactile.

C’est lors du congrès annuel des Pediatric Academic Societies américaines qu’une étude sur la relation entre les nourrissons et les appareils mobiles a été présentée.

Des chercheurs du Einstein Medical Center de Philadelphie révèlent ainsi que 36% des nourrissons de moins d’un an ont manipulé l’écran tactile d’un appareil connecté, 24% ont déjà passé un appel, 15% ont déjà utilisé une application et 12% ont joué à un jeu vidéo.

Plus que le simple lien entre les nourrissons et l’ère digitale, cette étude visait aussi à comprendre comment les parents intégraient ces appareils dans le quotidien de leurs enfants.

Ainsi, 65% des parents interrogés ont reconnu utiliser un appareil mobile pour calmer leurs enfants. 73% laissent leurs petits jouer avec leurs smartphones ou leurs tablettes pendant qu’ils s’occupent des tâches ménagères et 29% les utilisent pour aider leurs enfants à s’endormir.

L’étude révèle aussi qu’à l’âge d’un an, 14% des nourrissons utilisent déjà ces appareils pendant une heure par jour. Ce chiffre double à l’âge de deux ans (26%) et grimpe jusqu’à 38% chez les enfants âgés de quatre ans.

Il s’avère aussi que seulement 30% des parents ont évoqué l’utilisation de ces appareils et de la télévision avec un pédiatre.

Alors que cette étude ne concerne que les États-Unis, on peut se poser la question de ce qu’il en est dans nos pays.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédent64e succès d’affilée pour Ariane 5
Article suivantEncore un trimestre exceptionnel pour Apple

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here