36% des logiciels installés en France sont piratés

Selon la dernière étude d’IDC pour la Business Software Alliance, 36% des logiciels installés en France sont piratés, ce qui est plus que les 31% de la moyenne européenne.

Par rapport aux États-Unis (19%) ou à l’Union Européenne (31%), la France fait figure de mauvais élève avec ses 36% des logiciels installés qui sont piratés, c’est ce que révèle la dernière étude d’IDC pour la Business Software Alliance.

Si le taux de piratage en France ne cesse de baisser depuis une dizaine d’années, par exemple 47% en 2005, le résultat obtenu reflète tous les efforts qu’il sera encore nécessaire de mettre en application pour faire encore baisser ce taux.

En effet, si la politique de la carotte et du bâton mise en place par la Business Software Alliance (BSA) a largement contribué à cette baisse, il n’en demeure pas moins que ce sont en peu moins de 2 milliards d’euros qui ne tombent pas dans les caisses des éditeurs de logiciel à cause de ce piratage.

Pour se consoler, la France pourra toujours se dire qu’elle fait mieux que les 43% de la moyenne mondiale, les 59% du Moyen-Orient et de l’Afrique, les 61% des pays de l’Est, ou encore les 62% de l’Asie-Pacifique.

Très légère baisse du taux de logiciels piratés en France
Très légère baisse du taux de logiciels piratés en France

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentVers un MacBook Air 12 pouces pour se différencier des iPad ?
Article suivantGoogle : Nest ouvre sa plateforme aux développeurs

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here