3D XPoint : Intel et Micron annoncent une technologie 1 000 fois plus rapide que les SSD actuels

C’est par le biais d’un communiqué qu’Intel et Micron annoncent un nouveau type de mémoire pour stockage, une technologie baptisée 3D XPoint qui serait 1 000 fois plus rapide que les SSD actuels.

C’est dans un communiqué qu’Intel et Micron ont annoncé un nouveau type de mémoire pour stockage. Cette annonce a de quoi marquer les esprits vu qu’il est dit que « 3D XPoint est la première réelle nouveauté depuis plus de 25 ans dans le domaine des technologies de mémoire ».

En fait, pour cette technologie baptisée 3D XPoint, à prononcer « crossed point », Intel annonce « des vitesses jusqu’à 1 000 fois supérieures à celles de la technologie de mémoire non-volatile NAND » des mémoires flash qui équipe les SSD actuels.

Le fondeur annonce également une endurance multipliée par 1 000.

De plus, Intel mentionne également une latence en lecture de l’ordre de la nanoseconde alors qu’elle est d’une bonne centaine de microsecondes avec les SSD actuels.

La question va être de savoir comment interfacer de tels débits, mais ça, c’est une autre question.

Pour aboutir à la technologie 3D XPoint, Intel et Micron expliquent qu’il s’agit du fruit d’une dizaine d’années de travail de recherche qui ont abouti à une architecture sans transistor.

Sans trop de détail pour l’instant, on sait que le stockage est effectué grâce au changement de propriétés de deux matériaux, des matériaux dont on ne sait pour l’instant rien.

Le nom de la technologie 3D XPoint provient de la structure à trois dimensions composées « world lines » et de « bit lines » avec, à l’intersection de ces canaux, les cellules de mémoire accessibles en lecture/écriture via un sélecteur individuel. À la manière de la NAND 3D de Samsung ou Toshiba, ce schéma est reproduit sur plusieurs couches.

Pour l’heure, la 3D XPoint se compose de deux couches et stocke 128 Go par die, une structure compacte qui allie performances et importante densité des données.

Comme l’explique Intel, cette technologie vise à répondre aux exigences croissantes en matière de performances des applications professionnelles, mais aussi pour le grand public avec une technologie qui offrirait « une interactivité et une collaboration plus rapides sur les réseaux sociaux, ou des expériences de jeu toujours plus immersives ».

Pour le moment, Intel annonce prévoir une commercialisation au courant de l’année 2016, sans précision sur les capacités ou les prix, en évoquant vaguement un coût « avantageux » et « abordable ».

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPoint sur la couverture 4G en France
Article suivantDu Wi-Fi gratuit dans le métro lyonnais à partir de 2017

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here