Le 3e étage en combustion d’une fusée russe illumine l’Australie

Les Australiens ont pu admirer le passage d’une éblouissante boule de feu, un phénomène qui serait dû à la combustion du 3e étage en combustion d’une fusée russe.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, de nombreux Australiens se sont rués sur les réseaux sociaux ou ont appelé des stations de radio pour témoigner de la boule de feu qu’ils ont vu illuminer le ciel.

Selon les experts, cette boule de feu a traversé le ciel de l’Australie orientale, un phénomène qui serait dû à la rentrée dans l’atmosphère du 3e étage en combustion d’une fusée russe, une fusée Soyouz lancée cette semaine.

C’est ainsi que Brian Schmidt, professeur d’astronomie à l’université nationale d’Australie, explique que « C’est une partie du lanceur. Des pièces se détachent et redescendent dans l’atmosphère. Il se trouve qu’une d’entre elles est descendue de manière spectaculaire dans le ciel australien ». Il précise encore que « Cette boule de feu est tombée exactement depuis l’orbite du 3e étage de la fusée, dont l’entrée dans l’atmosphère terrestre était prévue la nuit dernière. Tout est donc logique ».

Pour ceux qui ont raté ce spectacle, il suffit de visionner la vidéo pour avoir une idée de cette boule de feu.

Australie : le 3e étage en combustion d'une fusée illumine le ciel
Australie : le 3e étage en combustion d’une fusée illumine le ciel

Un Australien a capté la scène, en vidéo :

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentFree et Iliad écopent d’une amende pour pratique commerciale trompeuse
Article suivantPas d’avenir pour BlackBerry

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here