La 4G+ arrive aussi chez les opérateurs low-cost

Alors que les opérateurs historiques incluent déjà de la 4G+ dans leurs offres, cette technologie arrive progressivement chez les marques low-cost adossées aux opérateurs historiques. 4g-arrive-chez-les-operateurs-low-cost

En France, la 4G+ n’en est encore qu’à ses balbutiements vu que seulement quelques villes sont couvertes, mais surtout que très peu de terminaux sont actuellement compatibles. Cette situation n’empêche pas Bouygues Telecom, Orange et SFR de déjà inclure la 4G+, sans surcout, pour leurs clients.

Cette prérogative n’est désormais plus du seul apanage des opérateurs historiques vu que les marques low-cost adossées à eux commencent progressivement à inclure de la 4G+ dans leurs offres. C’est ainsi que Sosh (Orange) annonce un accès gratuit à la 4G+ à Strasbourg, Toulouse et Paris pour ses clients.

Il en va de même pour B&You (Bouygues Telecom) qui annonce de la 4G+ gratuite pour ses clients de Lyon, Bordeaux, Grenoble, Vanves, Issy-les-Moulineaux, Malakoff et Rosny-sous-Bois, et dans les 16 plus grandes villes de France.

La 4G+ touche également Red (SFR) qui propose cette technologie uniquement à Toulon.

Pour ceux qui ne le savent pas, la 4G+ est une évolution de la 4G. Cette technologie consiste à agréger les fréquences pour augmenter considérablement les débits, de l’ordre de 220 Mb/s, théorique, bien évidemment.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSony Playstation Network : une faille donne accès aux données des utilisateurs
Article suivantPaiement mobile : Apple Pay n’a pas encore gagné son pari

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here