Accueil » Télécom » 4G : Free veut passer la vitesse supérieure

4G : Free veut passer la vitesse supérieure

Ayant accéléré ses déploiements d’antennes durant toute l’année 2014, Free est en passe de respecter son obligation de couverture de 75 % de la population en 3G, mais aussi à passer la vitesse supérieure en 4G.

C’est jeudi dernier, à l’occasion de la cérémonie donnée en l’honneur de Jean-Ludovic Silicani, le président sortant de l’ARCEP, qu’il a été déclaré que Free allait bien respecter son obligation de couverture de 75 % de la population en 3G. Si personne ne doutait plus des capacités de l’opérateur, il reste encore à avoir la confirmation de cet état, un rapport officiel qui devrait être disponible d’ici quelques semaines.

Au 1er décembre, selon l’Agence nationale des fréquences (ANFR), Free disposait de 4 229 sites 3G en service sur le 5 444 autorisés, soit trois fois moins que Bouygues Telecom. « Free a tout intérêt à boucher le plus vite possible les trous qu’il peut y avoir dans des zones comme l’Ile-de-France, ou le Sud-Est de la France, là où les enjeux sont très importants. Ils doivent éviter de s’appuyer sur l’itinérance d’Orange, qui leur coûte très cher », estime un spécialiste du secteur en évoquant que l’enjeu sera maintenant de densifier son maillage.

Alors que l’objectif de la 3G est en passe d’être atteint, le nouveau but pour Free sera s’assurer la convergence vers la 4G alors même que le trublion a ouvert ses services à très haut débit mobile il y a une année. Il reste pour l’heure à la traine face aux autres opérateurs, même s’il talonne SFR.

L’élément boost de Free pour la 4G devrait être l’attribution de fréquences dans la bande des 1 800 MHz par l’ARCEP, une décision qui a été officialisée vendredi. Cette opération sera avant tout un rééquilibrage voulu par le régulateur pour restituer une partie des fréquences des trois autres opérateurs, historiquement utilisées pour la 2G, au dernier entrant sur le marché qu’est Free. Cela devrait permettre à l’opérateur de récupérer 15 MHz dans la bande 1 800 MHz, contre 20 MHz pour ses concurrents.

Grâce à ces fréquences, Free pourrait choisir de convertir ces fréquences pour les utiliser pour la 4G, ce qu’a fait Bouygues Telecom, ou les utiliser pour offrir de la 4G+ en mariant cette bande avec celle actuellement utilisée (2 600 MHz), ce que font ses concurrents depuis quelques mois.

Une chose est certaine, Free veut et va passer à la vitesse supérieure en terme de 4G.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]

Ça pourrait vous intéresser

Observatoire des déploiements mobiles en zones peu denses, l'ARCEP confirme le leadership 4G de SFR

Observatoire des déploiements mobiles en zones peu denses, l’ARCEP confirme le leadership 4G de SFR

L’ARCEP a publié ce jour la mise à jour trimestrielle de son baromètre des déploiements …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *