4G+ : une cinquième ville pour Numericable-SFR afin de combler son retard

Après avoir déjà déployé son réseau LTE-Advanced (LTE-A) à Lyon, Marseille, Toulon et Toulouse, Numericable-SFR annonce l’activation de son réseau 4G+ à Montpellier, un lancement qui vise à combler le retard de l’opérateur.

Cela fait déjà un certain temps que SFR a lancé le déploiement de la technologie LTE-Advanced (LTE-A). Les villes de Toulouse et Toulon sont couvertes depuis 2014 alors que Lyon l’est depuis le début du mois et Marseille depuis la semaine dernière. L’opérateur annonce désormais qu’une cinquième ville est couverte en 4G+ : Montpellier.

Comme pour les autres villes couvertes en 4G+, cette technologie qui permet de surfer à un débit théorique de 187,5 Mbit/s est automatiquement proposée aux clients qui sont équipés de terminaux compatibles, et cela sans surcoût.

Cinq villes comparativement aux dix-neuf revendiquées par Bouygues Telecom et dix-sept d’Orange peuvent sembler peu. Ce retard s’explique avant tout par le flottement engendré par l’acquisition de l’opérateur par Numericable.

Mais ce qu’il faut surtout voir dans cette annonce, c’est que Numericable-SFR ne compte pas baisser les bras face à la concurrence et combler son retard dans les mois à venir. Dans ce sens, l’opérateur affirme que son intention est de couvrir 70% de la population avant la fin de l’année.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSuperfish : cet adware volontairement préinstallé par Lenovo
Article suivantMark Zuckerberg souhaite un bon Nouvel An chinois… en mandarin

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here