4G : vers une entrée fracassante de Free Mobile ?

La 4G est aujourd’hui une réalité technologique, mais aussi économique. C’est ainsi que tous les opérateurs français se lancent sur le marché, sauf Free Mobile… pour le moment.

Que cela soit Orange, SFR ou Bouygues Telecom, les opérateurs français communiquent sur la mise en service de leur infrastructure 4G, le très haut débit mobile. Il est vrai qu’après l’entrée fracassante de Free Mobile sur le marché de la téléphonie mobile, les opérateurs historiques espèrent certainement reprendre un certain avantage sur le trublion.

Alors que la couverture est encore très parcellaire avec seulement certaines grandes villes, la question qui se pose est de savoir si les opérateurs n’ont pas confondu vitesse et précipitation ? En effet, pour qu’une technologie soit acceptée, il faut que celle-ci puisse être utilisée. Pourtant, avec seulement quelques pour cent de la population couverte, c’est loin d’être le cas, au risque de décevoir…

C’est ainsi que Free Mobile, qui ne communique pas sur sa 4G, pourrait débarquer au moment opportun et rafler la mise. En effet, la rumeur voudrait que Free Mobile déploie ses propres antennes déjà compatibles 4G, ce qui pourrait signifier que le moment venu, sa couverture sera d’amblée très importante, ce qui pourrait être un facteur déterminant auprès des consommateurs, surtout que l’offre tarifaire qui en découle devrait être tout aussi intéressante.

Alors, est-ce que, après la téléphonie mobile, Free Mobile prévoirait de faire une entrée fracassante sur la 4G ? Certainement !

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentWindows Blue : une mise à jour en forme de retour en arrière ?
Article suivantViber débarque sur MAC et PC pour concurrencer Skype

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here