55 000 euros pour le premier exemplaire de la nouvelle Fiat 500

C’est aux enchères, à 55 000 euros, que le premier exemplaire de la nouvelle Fiat 500 a été vendu. Il faut dire que la voiture a été personnalisée par un artiste.

C’est le 16 juillet, lors du Defend Gala 2015 organisé en faveur de l’association Robert F. Kennedy Rights Europe qui se bat pour la défense des droits de l’homme, que le premier exemplaire de la nouvelle Fiat 500 a été mis aux enchères.

Alors que le but de ce rendez-vous était de réunir des fonds pour développer les actions de prévention pour la défense des droits de l’homme dans le monde, cette Fiat 500 a été adjugée à 55 000 euros, ce qui est le triple de sa valeur initiale.

Il faut dire que pour ce prix, cette Fiat 500 ne correspond pas tout à fait aux modèles que l’on trouvera en concessions. En effet, pour l’occasion, le modèle proposé a été personnalisé par l’artiste Stefano Conticelli.

Pour ce modèle à la couleur « gelato bianco », l’artiste a opté pour le cuir et la peau pour rehausser les lignes de la voiture. Il a choisi de la peau de veau couleur miel naturel, bien évidemment traitée pour résister aux aléas météorologiques et à l’agressivité d’un lavage automatique.

À l’arrière, l’artiste a aussi décidé de greffer un panier de pique-niques par-dessus le coffre.

Les flancs de la voiture, ainsi que les coques des rétroviseurs ont droit eu à de l’acajou.

Alors que le nom de l’acheteur n’a pas été communiqué, auriez-vous mis 55 000 euros pour cette Fiat 500 très originale ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentApple : pas d’iPhone 6S en version 16 Go ?
Article suivantFree : mise à jour majeure pour la Freebox Player

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here