550 millions de dollars en 3 jours pour « Call of Duty Black Ops III »

Les fans ne se lassent toujours pas de la franchise « Call of Duty » vu que le dernier opus a déjà rapporté plus de 550 millions de dollars, rien que pour son premier weekend de vente.

Après 12 épisodes, est-ce qu’une franchise commence à s’essouffler ? Peut-être, mais ce n’est en tout cas pas le cas du dernier opus de la franchise « Call of Duty ». Selon Activision le lancement de « Call of Duty Black Ops III » fait un véritable carton.

L’éditeur américain annonce en effet que le jeu a récolté plus de 550 millions de dollars pour son premier week-end de vente. Le nombre de copies n’a par contre pas été divulgué.

« Des millions de fans passionnés nous ont montré, une fois encore, la force de leur engagement envers cette marque qui dure », a déclaré Bobby Kotick, le patron d’Activision. Selon lui, il s’agit « de la plus grosse sortie enregistrée cette année dans le secteur du divertissement, y compris au cinéma ».

Plus de 75 millions d’heures de jeu en ligne

Si les fans de « Call of Duty » ont acheté « Black Ops III », c’est pour découvrir les nouveautés de cet opus, à savoir un monde en 2065 ravagé par la guerre en raison de la raréfaction des ressources à cause du réchauffement climatique.

Une des nouveautés les plus marquantes est certainement la présence, pour la première fois dans un épisode de la franchise, d’une femme, sans oublier les avancées technologiques qui rendent les batailles encore plus dynamiques que précédemment.

Le succès est tel, que les serveurs d’Activision ont enregistré plus de 75 millions d’heures de jeu en ligne en trois jours.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGalaxy S7 : les rumeurs annoncent un lancement pour le 21 février
Article suivantG 310 R : BMW annonce un roadster de petite cylindrée pour les débutants
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here