7 ans pour identifier un son provenant de la micro-onde !

C’est en 2007 que des astrophysiciens australiens font d’un signal radio très bref et très puissant a été observé en août 2001. Sept ans plus tard, il s’avère qu’il s’agissait de la micro-onde !

Tout a débuté en 2007. Un article publié dans la revue Science révèle que des astrophysiciens du radiotélescope de Parkes (Australie) ont fait une découverte étonnante : un signal radio très bref et très puissant qui a été observé en août 2001.

Baptisé FRB (Fast Radio Burst), ce signal semble provenir d’une autre galaxie.

Alors que les scientifiques tentent de percer les mystères de ce signal, ils dissèquent les archives et multiplient les observations. Ils finissent même par être témoins du phénomène en direct.

Finalement, ils doivent se rendre à l’évidence que ce phénomène semble courant.

La réponse sera finalement donnée par un détecteur d’interférence radio installé fin 2014. Il va permettre de déterminer la fréquence des signaux et le fait que le signal provient des environs.

En recoupant ces données avec les jours et les heures d’observations des phénomènes, principalement du lundi au vendredi, entre 10h et 18h, les scientifiques commencent à suspecter le four micro-onde.

Malgré de multiples tests, le mystère n’est pourtant toujours pas résolu. C’est finalement lorsque quelqu’un a ouvert l’appareil avant la minuterie que le voile s’est enfin levé sur ce mystère. En opérant de la sorte, une partie des ondes s’échappent de la machine et sont captées par le radiotélescope.

La découverte de cette explication suscite tout de même de nouvelles interrogations. En effet, le phénomène de 2001, à l’origine de cette affaire, s’est produit à 05h50, lorsque le centre et vide !

De fait, le mystère sur ce son n’est en fait toujours pas percé.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentEspace : le patron d’Amazon veut aussi lancer des fusées
Article suivantLa plateforme musicale Grooveshark cesse immédiatement ses activités

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here