À quand l’annonce officielle de la détection des ondes gravitationnelles ? Aujourd’hui ?

Tout le monde parle de la détection des fameuses ondes gravitationnelles prédites par Albert Einstein. On n’attend plus que l’annonce officielle de cette découverte, ce qui serait une annonce majeure pour la physique et la science.

Toute la communauté scientifique ne parle que d’une seule chose ces derniers jours : les ondes gravitationnelles. Alors qu’elles ont été théorisées et prédites par Albert Einstein il y a près de 100 ans, ont-elles enfin été détectées ? C’est l’impatience qui domine dans l’attente de l’annonce officielle.

Pour comprendre ce que sont les ondes gravitationnelles, il faut savoir qu’il s’agit d’une infime variation de l’espace-temps qui se propage dans l’Univers à la vitesse de la lumière, une déformation induite par des masses. Plus la masse est grande, plus la déformation est importante. Si la masse en question bouge ou accélère, la déformation se déplace et se propage dans l’espace en formant ces fameuses ondes gravitationnelles.

Pour imager cette explication, il est possible de prendre l’exemple du caillou qui frappe la surface d’un étang, avec des ondes qui se propagent à sa surface et s’éloignant du point d’impact. Plus l’onde s’éloigne, plus son amplitude diminue. C’est un peu la même chose avec les ondes gravitationnelles, des ondes qui sont créées par des phénomènes astrophysiques violents, par exemple la fusion de deux trous noirs ou l’explosion d’étoiles massives.

La détection des ondes gravitationnelles pour valider la théorie d’Einstein

Si tout le monde est impatient de l’annonce de cette détection des ondes gravitationnelles, c’est pour plusieurs raisons. La première est que, depuis les prédictions d’Albert Einstein, elles n’ont encore jamais été détectées malgré de nombreuses tentatives de le faire depuis les années 50. En fait, pour le moment, seules des preuves indirectes de leur existence ont été observées.

La seconde raison est que cela permettrait de véritablement valider la théorie de la relativité générale posée par Albert Einstein il y a 100 ans, c’est-à-dire valider directement cette théorie. En clair, la physique ferait un grand pas en avant.

La détection des ondes gravitationnelles serait aussi un nouvel outil pour les astronomes, un moyen de détecter les phénomènes violents dans l’Univers. Cela permettrait par exemple de savoir ce qui se passe lors de la fusion de deux trous noirs.

En 1993, Russell Hulse et Joseph Taylor ont reçu le prix Nobel de physique pour avoir découvert un pulsar qui émettait un rayonnement électromagnétique intense alors qu’il était en orbite autour d’un autre astre, une découverte qui avait permis de déduire l’existence des ondes gravitationnelles. Si elles ont effectivement été observées, les auteurs de cette découverte sont donc possibles de recevoir le prix Nobel également. Dans ce cas, c’est toute l’équipe du projet LIGO qui pourrait être récompensée.

En sachant tout cela, vous comprenez désormais mieux pourquoi toute la communauté scientifique ne parle que des ondes gravitationnelles, et pourquoi tout le monde attend impatiemment cette annonce officielle. Cela risque d’être un grand jour pour la physique.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLe plug-in Torrent Times commence à tout envahir
Article suivantLa Bolt traverse l’Atlantique pour devenir l’Opel Ampera-e

Véritable touche à tout qui traine déjà derrière lui un long parcours professionnels dans le monde de la technologie, j’ai un jour décidé de me réorienter vers le journalisme par goût pour l’information et l’actualité. De fil en aiguille, j’ai été amené à écrire pour linformatique.org. Que cela soit la miniaturisation, les innovations ou l’amélioration des performances, ce qui concerne le progrès m’intéresse. Comprendre les choses, comme la création de l’univers, ce qui s’est passé au néolithique, ce qui compose une comète ou l’impact du génome sur une maladie sont très motivant pour moi en raison de l’impact de ces découvertes sur notre passé, notre présent et notre futur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here