A4 : Audi dévoile la berline et le break Avant

Audi a dévoilé la version 2016 de son A4, tant la version berline que le modèle break Avant.

Après avoir renouvelé la R8, Audi dévoile la version revisitée de l’A4, une voiture nettement plus populaire. Pour l’occasion, la marque allemande aux anneaux a présenté simultanément la berline et le break Avant.

Alors que le profil de cette nouvelle A4 est très proche de la version précédente, l’avant se caractérise par un nouveau regard en L couché, alors que l’arrière a droit à des feux à la forme un peu torturée. Globalement, elle est aussi plus anguleuse.

Il est bon de souligner que l’Audi A4 2016 a gagné 3 cm en longueur pour atteindre 4,73 mètres, alors que son empattement n’a évolué que de 3 cm.

L’habitacle a droit à des changements nettement plus visibles, notamment avec une planche de bord qui abandonne sa grosse console centrale verticale au profit d’un dessin plus aérien, plus horizontal. Les commandes sont légèrement orientées vers le conducteur. Le système multimédia MMI a droit par la même occasion à une mise jour permettant les commandes vocales.

En option, la phone Box permet de recharger son téléphone par induction.
Audi annonce que le break Avant a droit à un volume de coffre de 505 litres. Le hayon électrique est proposé de série.

Les nouveautés de cette A4 sont aussi à chercher sur la balance, avec un gain de poids pouvant atteindre les 120 kg. De plus, avec un coefficient de trainée de seulement 0,23, l’aérodynamique a été particulièrement soignée.

Sous le capot, sept motorisations sont proposées : trois essence (1.4 TFSI 150 ch, 2.0 TFSI 190 ch et 2.0 TFSI 252 ch) et quatre diesel (2.0 TDI 150 et 190 ch, 3.0 TDI 218 et 272 ch). Les consommations sont annoncées en baisse jusqu’à 21 %. Il est prévu une variante hybride rechargeable e-tron pour 2016, sans oublier sportives S4 et RS4.

Alors que cette nouvelle A4 est attendue dans les concessions cet automne, elle sera officiellement présentée au public à l’occasion du Salon de Frankfort.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAudi : la Firme allemande veut aller sur la lune avec un Quattro
Article suivantUn magazine en justice pour « apologie » au piratage informatique

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here