Accéder à des applis via son login Gmail n’est pas sans risque

Les éditeurs justifient l’accès aux applis par un login centralisé tel que celui de Gmail, mais attention, ce n’est pas sans risque.

C’est pour améliorer l’expérience utilisateur que les éditeurs d’applications justifient de s’authentifier en utilisant son login Gmail. On parle du login de la messagerie de Google, mais on pourrait tout autant parler des logins Facebook ou Twitter qui permettent d’en faire de même.

En effet, utiliser le login Gmail peut sembler simple, mais il ne faut surtout pas oublier que cette authentification ouvre des accès aux données détenues par Google, ce qui comprend notamment votre adresse, votre numéro de téléphone, vos paiements effectués, etc., de nombreuses informations personnelles très sensibles.

De fait, utiliser les identifiants de sa messagerie ou de son réseau social pour se connecter à des sites d’e-commerce n’est pas une bonne idée, car cela signifie perde un certain contrôle sur ses données privées. Chaque application demande accès à des données différentes. Il s’agit manière générale d’éléments concernant l’identité (nom, email, téléphone …), son activité (interactions, paiements …), ses relations et les services qu’il utilise.

Au niveau des risques, le plus évident consiste en des tentatives de phishing, c’est-à-dire lorsqu’une application tente d’accéder à vos données en se faisant passer pour un tiers de conscience. Même s’il est possible de révoquer l’accès de l’application en tout temps, lorsque les données ont été partagées, le mal est fait…

Ce qu’il ne faut pas oublier non plus, c’est que si les données stockées par Google sont sécurisées, qu’en est-il de l’application tierce qui a le droit de se connecter à vos données ? Est-elle toujours à jour et sécurisée ?

De plus, si vous n’utilisez plus une application, il faut penser à révoquer ses accès, ce que pratiquement personne ne fait.

Au final, utiliser le login Gmail pour vous connecter à une application est certainement pratique, mais il faut être conscient que la contrepartie est une exposition accrue à des risques pour vos données personnelles.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentStephen Hawking répond à une question « importante » sur Zayn Malik et One Direction
Article suivantUn expert sur le vieillissement est sûr de vivre 150 ans

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here