Et un autre accident dû à un GPS

Les histoires insolites liées à la confiance aveugle que certains conducteurs accordent à leur GPS ne manquent pas. La dernière en date implique une conductrice canadienne et… un lac.

GPS et mauvaise météo : combinaison dangereuse

Alors qu’elle roulait de nuit dans l’Ontario, confuse à cause du brouillard et de la pluie intenses, une conductrice canadienne ne pouvait plus que suivre son GPS, d’autant plus qu’elle ne connaissait pas du tout la région. La météo brouillonne qui intensifiait l’obscurité l’a fait rater un virage sans qu’elle s’en rende compte : son GPS ne l’a pas prévenu qu’en continuant tout droit au lieu de tourner à droite, elle fonçait directement vers un quai d’amarrage de bateaux au bord du lac Huron. La voiture n’évite pas le plongeon et se retrouve submergée à un endroit où la profondeur peut atteindre les 30 mètres.

Plus de peur que de mal

Heureusement pour la conductrice, sa Toyota Yaris est restée pendant assez longtemps à flots pour qu’elle survive et ne finisse pas submergée comme son véhicule. Les autorités ont même précisé qu’elle était parfaitement sobre au moment de l’accident, mais qu’elle était « juste un peu gênée, évidemment ».

Les dangers du GPS mal informé

Dans les conditions météorologiques intenses avec un grand impact sur la visibilité, le bon réflexe devrait être l’arrêt même avec un bon GPS comme guide. L’accident aurait pu en effet être plus grave pour la conductrice. Rappelons qu’en mars 2015, un conducteur américain a suivi les instructions de son GPS et s’est retrouvé sur un pont partiellement démoli en 2009. Une chute de plus de 30 mètres s’en est ensuivie et a signé l’arrêt de mort d’une passagère de l’automobile.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here