Actualité High-Tech : de All Things Digital à Re/code

Re/code possède tous les ingrédients d’All Things Digital, mais n’est pas All Things Digital en ayant retrouvé son indépendance.

En fin d’année dernière, les journalistes Kara Swisher et Walt Mossberg avaient annoncé mettre fin à leur aventure avec All Things Digital, plus connu sous le diminutif d’AllThingsD. La raison invoquée avait été le manque d’indépendance vis-à-vis du groupe News Corp.

En ce mercredi 1er janvier 2014, Kara Swisher et Walt Mossberg lancent Re/code, un nouveau média d’actualités anglophone sur les nouvelles technologies, un concept qui reprend tous les ingrédients d’AllThingsD, mais avec une indépendance supplémentaire.

Preuve que rien n’a véritablement changé, Re/code prévoit de reprendre le principe des conférences avec une première Code Conference prévue à Los Angeles (27 au 29 mai 2014), une conférence qui sera organisée par la même équipe que celle des conférences All Things Digital.

Que dire pour finir si ce n’est bonne chance à Re/code.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentRéférencement : est-il utile de copier-coller des contenus Wikipédia ?
Article suivantTwitter : l’Armée électronique syrienne pirate le compte de Skype

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here