Adblock Plus : une liste blanche qui ne cesse de s’allonger

Alors qu’Adblock Plus sert à bloquer la publicité, sa liste blanche ne cesse pas de s’allonger. Ces très nombreuses exceptions autorisées posent la question de la pertinence des pubs autorisées.

L’éditeur allemand Eyeo propose Adblock Plus, un bloqueur de publicité très connu auprès des internautes. Très efficace à bloquer la pub intrusive, il ne bloque toute fois pas tout. Via une liste blanche, certaines publicités sont autorisées, une pratique clairement affichée.

En effet, dans les options, on trouve la case à cocher « Autoriser certaines publicités non intrusives », justement cette liste blanche, une liste consultable. En l’ouvrant, on découvre près de 7500 lignes, soit près de 7500 exceptions. Dès lors, la question se pose de savoir si Adblock Plus fait bien ce que l’on attend de lui.

Des critères très discutables

Des exceptions, pourquoi pas, du moment que les publicités en question ne sont pas intrusives. Justement, Eyeo précise bien « publicités non intrusives ». Mais qu’en est-il réellement ?

Google est présent dans la liste avec la régie DoubleClick, et d’autres produits publicitaires tels qu’AdSense. On trouve aussi Outbrain, Taboola, Amazon, Microsoft, LinkedIn, CCM Benchmark, le Los Angeles Times, CNN, Fox News, le Daily Mail, le Huffington Post, 1&1, eDreams, Liligo, Opodo, Travellink, eBay, Gumtree, 2ememain, etc. bref, la liste est très longue. Mais plus que très longue, cette liste contient surtout des annonceurs plutôt envahissants.

Dès lors, on peut légitimement se poser la question de l’impartialité d’Eyeo. En fait, elle n’existe pas vu que les entreprises peuvent payer pour figurer sur la liste blanche d’Adblock Plus. La manière dont la liste est ordonnée ne permet pas de différencier qui a payé et qui est réellement non-intrusif. Une chose est certaine, les mailles du filet d’Adblock Plus sont devenues très permissives.

Une différence dans la pub autorisée

Sans comprendre toutes les subtilités de cette liste blanche, on constate une différence entre les domaines, certains étant affublés de « Ads », d’autres de « text » ou « display ». A priori, cela permet de différencier la forme des pubs autorisées, donc logiquement la forme des pubs répondant aux critères d’Eyeo.

Mais au final, en sachant tout cela, est-ce qu’Adblock Plus est encore crédible ? La réponse est clairement oui si on prend la précaution de décocher la case « Autoriser certaines publicités non intrusives ». En agissant de la sorte, la liste blanche n’est pas autorisée et toute la pub reste bloquée.

Est-ce que la liste blanche d’Adblock Plus est légitime ?

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker