AeroMobil 3.0 : une voiture volante destinée au grand public

Le constructeur slovaque AeroMobil a dévoilé le troisième prototype de sa voiture volante, en engin qui est destiné à être commercialisé auprès du grand public. aeromobil-3-0-voiture-volante-destinee-au-grand-public

L’idée de l’entreprise slovaque AeroMobil est simple : permettre à quelqu’un de quitter un lieu au volant d’une voiture, puis déployer ses ailes pour pouvoir s’envoler à partir de n’importe quel aéroport dans le monde. Un rêve ? Pas tant que cela vu que la firme vient de dévoiler son troisième prototype baptisé AeroMobil 3.0.

C’est en Autriche, à l’occasion du Festival de l’innovation de Vienne, qu’AeroMobil a présenté son AeroMobil 3.0, une voiture volante capable de transporter deux personnes, de rouler à une vitesse de 160 km/h et de voler à 200 km/h. C’est en faisant une démonstration et en dévoilant une vidéo que la firme slovaque a présentée son engin.

Bien qu’il ne s’agisse pour le moment que d’un prototype, l’ambition d’AeroMobil est de commercialiser cette AeroMobil 3.0 auprès du grand public, à un prix qui devrait se situer entre le tarif d’une voiture de luxe et celui d’un petit avion.

Il est à préciser que l’AeroMobil 3.0 a besoin d’environ 200 mètres pour le décoller et de seulement 50 mètres pour atterrir, que cela soit sur une surface gazonnée ou pavée. Par sa taille, l’engin stationne sans soucis dans un espace prévu pour les voitures classiques.

À l’heure actuelle, le seul point qui empêche AeroMobil de donner une date de commercialisation est que sa voiture volante doit encore passer ‘étape de la certification.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLe projet Ara se dévoile un peu plus en vidéo
Article suivantBracelet connecté et santé : Microsoft joue sur la différence

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here