Age of Empire : World Domination bientôt sur mobiles

Alors que Age of Empire perdure depuis de nombreuses années, une nouvelle page de ce jeu de stratégie va débuter cet été avec l’arrivée de World Domination, une adaptation pour mobiles.

Depuis la sortie de la première version d’Age of Empire, en 1997, la popularité de ce jeu de stratégie n’a pas baissé au fil des années alors que la dernière version, Age of Empire III date pourtant déjà de 2007. Même maintenue vivace par sa communauté très soudée, la popularité des différents opus du jeu était tout de même mise à mal par les jeux récents.

Dès lors, l’annonce de l’arrivée d’une version sur mobile d’Âge of Empire a de quoi replacer ce jeu de stratégie sous les feux des projecteurs.

C’est sous le nom de World Domination que cette nouvelle version devrait voir le jour cet été, une version Global uniquement pour mobile développée par Klab Global. Si l’adaptation du jeu sur les terminaux mobiles a de quoi motiver de nombreux joueurs, il est tout autant possible que les puristes se retrouvent déçu des modifications du système de jeu rendu nécessaire par son adaptation aux mobiles.

Si World Domination permet bien de retrouver les Britanniques, Celtes, Francs, Teutons, Goths, Vikings, Byzantins, Turcs, Sarrasins, Perses, Chinois, Japonais, Mongols, reste à savoir ce que le jeu vaudra réellement.

En attendant sa sortie prévue pour cet été, on sait déjà que World Domination sera proposé en tant que free-to-play.

Age of Empire arrive sur mobile sous le nom de World Domination
Age of Empire arrive sur mobile sous le nom de World Domination

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentVente de SFR à Numericable : le coup de gueule de Martin Bouygues
Article suivantHeartbleed : la faille d'OpenSSL aurait été exploitée… par la NSA

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here