Airbnb abuse aussi de l’optimisation fiscale en France

Ce ne sont pas seulement Apple, Microsoft ou Amazon qui abusent de l’optimisation fiscale en France. Airbnb n’a payé que 69 168 euros d’impôts en France pour l’année 2015.

Le fisc n’aime pas la fraude fiscale. Lutter contre la fraude fiscale est d’ailleurs une priorité pour Michel Sapin, le ministre des Finances. En 2015, cela a d’ailleurs rapporté gros à l’État.

« La lutte contre la fraude doit se poursuivre. Les efforts doivent s’accompagner d’un chantier plus vaste, celui de la lutte contre l’optimisation fiscale excessive, encouragée par les pratiques de concurrence fiscale de certains États », avait expliqué le ministre. C’est pour cette raison que les grands groupes étrangers, Google par exemple, sont dans le collimateur du fisc français. Une entreprise dont on ne parle pas trop, hormis pour les vacances, va certainement rejoindre la liste des cibles des contrôleurs de la Direction des vérifications nationales et internationales (DVNI) : la plateforme Airbnb.

D’un côté, la plateforme s’enorgueillit d’avoir dépassé la barre des 10 millions de voyageurs accueillis par un hôte français. À l’opposé, la filiale française du groupe américain n’a payé que 69 168 euros d’impôts en France pour 2015. Clairement, le site de location de logements entre particuliers abuse de l’optimisation fiscale, ce qui n’est pas forcément illégal.

Airbnb applique les méthodes de Google

Si Google paie si peu d’impôt en France malgré des résultats qui se chiffrent en milliards, c’est parce que Google France exerce uniquement une activité de conseil, de marketing et d’ingénierie, ce qui n’est pas très rémunérateur. La SARL Airbnb France en fait de même en ne s’occupant que du marketing et de la promotion de la marque dans l’Hexagone, une prestation qui lui a permis de dégager un chiffre d’affaires de 4,96 millions d’euros en 2015, pour un bénéfice de 166 373 euros.

Là où Airbnb est très fort, c’est que malgré ses activités en France qui ont véritablement explosé l’année dernière, l’entreprise a réussi à payer encore moins d’impôt en 2015 par rapport à l’année précédente.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentChrome 55 bloquera le chargement de Flash à partir de décembre
Article suivantLa police française s’équipe d’un radar mobile qui tient dans la main
Véritable touche à tout qui traine déjà derrière lui un long parcours professionnels dans le monde de la technologie, j'ai un jour décidé de me réorienter vers le journalisme par goût pour l'information et l'actualité. De fil en aiguille, j'ai été amené à écrire pour linformatique.org. Que cela soit la miniaturisation, les innovations ou l'amélioration des performances, ce qui concerne le progrès m'intéresse. Comprendre les choses, comme la création de l'univers, ce qui s'est passé au néolithique, ce qui compose une comète ou l'impact du génome sur une maladie sont très motivant pour moi en raison de l'impact de ces découvertes sur notre passé, notre présent et notre futur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here