Alibaba veut copier Google en investissant aussi dans Magic Leap

Qu’est-ce que cache la mystérieuse start-up Magic Leap ? Quelques choses de très prometteur vu qu’après Google, c’est au tour d’Alibaba de vouloir investir.

Que sait-on de Magic Leap ? Pas grand-chose. Il s’agit d’une start-up qui promet de révolutionner la réalité virtuelle. Avec quoi ? Ça, on ne le sait pas encore.

On sait aussi que l’année dernière, Google a investi 542 millions de dollars dans cette mystérieuse start-up. Tout comme d’autres investisseurs aussi prestigieux que Legendary Entertainment, Qualcomm Ventures, Andreessen Horowitz et KPCB Holdings.

C’est au tour d’Alibaba de se montrer intéressé vu que, selon Re/code, le géant de l’e-commerce chinois serait prêt à injecter 200 millions de dollars. En fait, d’après le South Florida Business Journal, Magic Leap serait même en train de mener une nouvelle levée de fond de un milliard de dollars.

Qu’est-ce que le « Dynamic Digitized Lightfield Signal » ?

La promesse de Magic Leap est que le « Dynamic Digitized Lightfield Signal » est une quelque chose de nouveau que la start-up ait créée, quelque chose qui fait que « les ordinateurs devraient être façonnés pour travailler pour nous : notre vie, notre physiologie, nos relations sociales. […] Une idée selon laquelle nous ne devrions pas avoir à choisir entre technologie et sécurité, technologie ou vie privée, le monde virtuel ou le monde réel. […] Nous avons créé quelque chose de nouveau. »

Il est encore précisé que c’est biomimétique, c’est-à-dire que « cela respecte la manière dont nous fonctionnons en tant qu’humains », et ajoute : « Magic Leap promet alors une expérience tellement inattendue, jamais vue auparavant, qu’elle ne peut être décrite que comme magique ».

Des vidéos et des brevets qui lèvent un coin de voile

En réponse aux explications de Magic Leap qui sont… plutôt incompréhensibles pour le commun des mortels, l’entreprise a publié quelques vidéos de démonstration qui nous révèlent des simulations en réalité augmentée particulièrement bien réussies.

Réalisée en vue subjective, on se retrouve dans la peau d’une personne qui accède à ses mails sur une interface 3D, joue à une simulation sur un à jeu de tir, ou qui visualise le système solaire.

Par des brevets, on apprend que la solution se présenterait à priori sous la forme de lunettes de réalité augmentée.

Mais tout cela est pour le moment encore bien flou, bien mystérieux. Espérons que du plus concret soit prochainement révélé.


Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentVision Tokyo : Mercedes annonce une « Vision » qui n’a rien à voir avec le jeu Gran Turismo
Article suivantSamsung : une batterie souple qui peut épouser la forme d’un corps humain

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here