Allemagne : un tronçon d’autoroute devient laboratoire pour la voiture autonome

Pouvoir tester les voitures autonomes en situation réelle ? C’est ce que va permettre un tronçon d’autoroute en Allemagne.

C’est le journal Automobilwoche qui rapporte qu’un tronçon de l’autoroute A9 reliant Munich à Nuremberg va servir à tester les technologies de conduite autonome et connectée en conditions réelles.

Pour servir ce laboratoire, ce tronçon sera équipé d’un réseau internet à haut débit et adapté aux contraintes liées à une telle technologie. La portion d’autoroute sera aussi dotée de capteurs pour que les véhicules puissent communiquer entre eux et avec les infrastructures environnantes.

Il est à rappeler que le président de l’Association de l’industrie automobile allemande (VDA) a déclaré que les constructeurs et équipementiers allemands prévoyaient d’investir entre 16 et 18 milliards d’euros dans les technologies de conduite autonome et connectée au cours des prochaines années.

Pour ce tronçon d’autoroute, ce sont le Ministre fédéral des Transports, le Ministre-Président de la Bavière et plusieurs acteurs de l’industrie automobile et des technologies de l’informatique qui ont paraphé une charte à sujet de ce centre d’essai un peu particulier.

Il est prévu que ce projet soit en partie financé par l’Allemagne, à hauteur de 25 millions d’euros.

Il est à souligner que le Ministre de l’Économie du Land du Bade-Wurtemberg a aussi indiqué que l’autoroute A841, reliant Stuttgart à la Suisse, était aussi susceptible d’accueillir des essais de véhicules autonomes.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédent330e et 225xe, BMW ajoute deux nouveaux hydrides rechargeables à sa gamme
Article suivantOuverture prochaine d’un YouTube Space à Paris

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here