Allo, la Terre ? Des ondes en provenance d’une galaxie à 6 milliards d’années-lumière

Les astronomes du monde entier ont les yeux rivés sur l’espace dans le but de découvrir de nouvelles choses, mais pas seulement. Ils sont aussi à l’écoute. C’est comme cela qu’ils ont déjà réussi à capter des ondes radio émises depuis les confins de l’univers. À ce jour, la source de ces émissions n’a jamais été localisée, que cela soit la planète ou la galaxie ayant envoyé cette onde.

Pour la première fois, des chercheurs ont réussi à identifier le point d’origine des ondes radio émises à travers l’univers, plus exactement d’un flash très bref d’ondes radio communément appelé « sursaut radio rapide », ou FRB. La particularité de ces FRB est que ces ondes contiennent autant d’énergie en une milliseconde que notre Soleil en 10 000 ans. C’est cette particularité qui les rend très intéressantes, mais qui les rend aussi très difficiles à détecter.

Le radiotélescope de Parkes (Australie) tente de les détecter depuis plusieurs années. Sur les 16 détections effectuées jusqu’à présent, le problème est que la détection a été faite bien après que l’onde ait frappé le télescope, ce qui rend impossible la localisation du point d’origine de l’onde. La dix-septième fois a été la bonne.

Comme l’explique une étude publiée dans la revue Nature, la localisation de la source de 1 FRB a enfin été réalisée. C’est en réagissant très rapidement à la détection d’une onde que le radiotélescope a pu être pointé vers le point d’origine de l’onde.

Une onde envoyée qui ne l’a pas été par des extraterrestres

Les scientifiques du Parkes Radio Telescope sont parvenus à identifier la source de l’FRB détectée la nuit du 18 avril 2015. L’onde a été émise par une galaxie située à 6 milliards d’années-lumière de notre planète. Ils précisent que la galaxie en question a une largeur de 70 000 années-lumière.

Vu qu’il s’agit d’une onde radio, certaines personnes estiment que cette onde pourrait avoir été envoyée par des extraterrestres. Ce n’est pas l’avis de l’équipe de chercheurs de Evan Keane. Selon elle, l’hypothèse serait que cette onde radio soit la résultante de la collision de deux étoiles à neutrons.

La publication de la localisation de la source de cette FRB intervient dans le contexte d’une période faste pour l’astronomie. Récemment, on a en effet appris la première détection d’une onde gravitationnelle, une autre grande avancée scientifique. Cela démontre que la communauté scientifique continue à faire des découvertes, continue à chercher à comprendre les mystères de l’univers.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentYouTube : du flou pour respecter la vie privée
Article suivantL’ISS devrait bientôt tester des structures gonflables

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

4 Commentaires

  1. Mon dieu Dinamo, va falloir encore pédaler quelques km avant d’atteindre un niveau cognitif raisonnable.
    Incroyable: « plus de grande découverte depuis les années trente… Vieilles théories… Rien de neuf… »
    l’animal n’est sorti de sa tanière que pour manger. Invraisemblable!
    Une incurie sans fond, exemple type d’un « rationalisme » abyssalement abrutissant. Pour commenter dignement, il faudrait encore au moins comprendre le sens de l’article, et plus largement de la recherche en général.
    Là, il y a un manque flagrant:
    Dinamo n’est pas une lumière.

    • C’est très philosophique.

      Si je comprends ce que vous voulez dire en parlant de Dinamo, c’est qu’il faut encore beaucoup d’énergie pour faire avancer la science.

      Je pense que celui qui a écrit ce commentaire est un véritable scientifique qui n’aime pas qu’on parle « que » des annonces plus ou moins sensationnelles alors que la recherche dans l’ombre continue à faire des avancées.

      Je pense que votre critique est contre le fait que l’actualité se focalise que sur l’annonce de certaines découvertes. 🙂

  2. OK, en revanche il n’y a plus de grande découverte depuis les années 30, toutes les recherches effectuées de nos jours ne servent qu’a prouvé ces vieilles théories, mais rien de neuf ou nouveau en ressort.

    • Pour une raison simple, c’est qu’il manque encore les éléments pour compléter les théories établies au siècle dernier. Donc c’est joli de blâmer les scientifiques, mais quand on ne peut pas avancer c’est qu’il manque des éléments capitaux.
      En l’occurrence, qui plus est, la découverte pratique du boson de Higgs et des ondes gravitationnelle est un grand progrès, car leur existence théorique même était si controversée qu’on ne pouvait rien en faire.

      Ces récentes découvertes ouvrent désormais de nombreuses portes, il faut désormais se montrer patient.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here