Alpha a7S : Sony lance un appareil photo 4K sans miroir

Pour la première fois, Sony a réussi à se passer de miroir dans un appareil photo sans perdre en qualité par rapport à un appareil photo avec objectif interchangeable de dimension normale.

Ôter le miroir d’un appareil photo n’est pas un problème en soi, ce qui permet de rendre un appareil plus petit vu que le miroir reflétant la vue de la lentille vers le viseur a été enlevé. Le seul souci est que faire cela ne laisse pas assez de place pour capteur d’image plein cadre, ce qui correspond à une dégradation de la qualité des photos par rapport à un appareil photo avec objectif interchangeable de dimension normale.

Avec son Alpha a7S, Sony a pourtant réussi le tour de force de contourner ce problème en arrivant faire de la place pour un capteur plein cadre 12.2MP Exmor CMOS et pour un processeur d’image BIONZ X.

Grâce à ce prodige, l’Alpha a7S est capable de prendre des vidéos en 4K (UHDTV 3840 x 2160 pixels) tout en étant suffisamment petit pour être glissé dans une poche, un véritable exploit technologique qui pourrait bien révolutionner la manière de travailler des photographes et des cinéastes.

De fait, avec son Alpha a7S, Sony propose aux professionnels de la vidéo et de la photo une solution très légère avec des résultats incroyables pour seulement 2500 dollars (sans objectif), surtout que l’appareil dispose d’une sélection d’objectifs dédiés et adaptés, d’une multitude d’accessoires, sans oublier le fait qu’il peut sortir ce qu’il enregistre vers de nombreux enregistreurs vidéo tiers.

Dernier point, l’Alpha a7S sera disponible à partir du mois de juillet.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPlay Musique : Google propose « la » solution pour gérer votre musique
Article suivantApple : Pages, Keynote et Numbers mis à jour
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here