Altice lance une offre publique d’échange pour acquérir le reste de SFR

Altice veut racheter le reste de SFR. C’est dans ce but qu’une proposition d’offre publique d’échange a été déposée auprès de l’Autorité des marchés financiers.

C’est le 5 avril 2014 que le rachat de SFR par le groupe Altice avait été annoncé, une transaction financée par 13,5 milliards d’euros en numéraire et 20 % de la nouvelle société. Les termes de l’accord prévoyaient que 60 % des actions passent en main d’Altice avec la promesse que les titres détenus par Vivendi lui soient vendus entre le 19e et le 43e mois suivant l’acquisition. Aujourd’hui, un peu plus de 20 % du capital n’est pas encore détenu par le groupe dirigé par Patrick Drahi.

C’est pour simplifier sa structure capitalistique et renforcer sa flexibilité organisationnelle qu’Altice a l’intention d’acquérir le reste des actions SFR en circulation. Pour ce faire, son intention est de procéder à une offre publique d’échange volontaire. C’est dans ce sens qu’une proposition d’échange de 8 nouvelles actions ordinaires Altice de catégorie A pour 5 actions SFR Group apportées a été déposée auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF). L’offre d’échange n’est soumise à aucun seuil minimum d’acceptation.

Dans l’attente des approbations

Approuvée à l’unanimité par les conseils d’administration d’Altice et de SFR Group, y compris par tous les administrateurs indépendants de SFR Group, cette transaction devrait être finalisée au cours du quatrième trimestre 2016. Pour le moment, elle est dans l’attente de l’approbation de l’AMF et de l’Autorité néerlandaise des Marchés Financiers.

À écouter Altice, cette transaction présente plusieurs avantages significatifs pour les actionnaires de SFR. Il est par exemple fait mention d’« une diversification sur des marchés en plus forte croissance, structurellement porteurs, où Altice bénéficie d’un fort positionnement, notamment sur le marché américain ». « Une participation au potentiel significatif d’amélioration d’Altice USA dont la transformation n’est encore qu’à ses prémices » est spécialement souligné. Il est aussi mis en évidence que les actionnaires de SFR « conserveront une exposition significative au marché français » vu que la France représente près de 47 % de l’activité d’Altice.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here