Amazon Prime : troisième sur le marché américain

Alors que la concurrence fait rage sur le marché de la vidéo en streaming aux États-Unis, Amazon revendique la troisième place pour son service Amazon Prime.

La vidéo en streaming est au cœur de toutes les attentions du côté de chez Amazon. Après avoir levé le voile sur son Fire TV la semaine dernière, Amazon revient sous les projecteurs en annonçant que son service Amazon Prime occupe la troisième place sur le marché américain.

C’est en se basant sur une étude de Qwilt qu’Amazon revendique la troisième marche du podium, derrière YouTube et Netflix, mais surtout devant Hulu et Apple. Les centaines de millions de dollars investis par Jeff Bezos pour obtenir du contenu exclusif semble donc porter ses fruits.

Plus intéressant encore, l’étude de Qwilt révèle également que le service d’Amazon aurait enregistré une croissance moyenne de 94% entre mars 2013 et mars 2014, avec des progressions de l’ordre de 278% sur certains réseaux américains.

Alors que la concurrence fait rage sur ce marché du streaming en ligne, Amazon a également dévoilé sa Fire TV la semaine dernière, preuve supplémentaire que le géant de la distribution ne compte pas se contenter de faire de la figuration dans ce domaine. Grâce à ce nouveau boitier connecté, les utilisateurs peuvent accéder à du contenu vidéo sur une télévision, mais aussi accéder à d’autres services multimédias (photos, jeux, etc.).

Selon certaines rumeurs, Amazon serait maintenant en train de plancher sur la production de séries télévisées spécialement créées pour ses services web.

Video en streaming : Amazon revendique la 3e place aux Etats-Unis
Video en streaming : Amazon revendique la 3e place aux Etats-Unis

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentDe l’eau au centre de la Terre ? C’est ce que prouverait un diamant
Article suivantApple vs Samsung : le préjudice serait de 2,191 milliards de dollars !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here