Amour, colère, tristesse …, les nouveaux boutons de Facebook arrivent !

Mark Zuckerberg a récemment laissé entendre que de nouveaux boutons arriveraient prochainement. Ils arrivent !

Il y a quelques semaines, Mark Zuckerberg avait répondu à une question sur un bouton « J’aime pas » en affirmant que de nouveaux boutons seraient prochainement disponibles pour exprimer une plus grande variété de sentiments. À l’époque, tout le monde a compris que Facebook allait prochainement proposer un bouton « J’aime pas ».

Désormais, en maintenant enfoncé le bouton « J’aime », sept autres boutons agrémentés d’émoticône font leur apparition. Ces boutons permettent à l’utilisateur d’exprimer d’autres sentiments que le traditionnel « J’aime ».

Il est ainsi possible d’exprimer l’amour, le rire, le bonheur, le choc, la tristesse et la colère. « Les gens viennent sur Facebook pour partager toutes sortes de choses, que cela soit pour partager le fait qu’ils soient heureux, tristes, drôles ou soucieux », a déclaré un porte-parole.

« Nous avons entendu que vous désirez plus de manières de fêter, s’apitoyer ou rire ensemble. C’est pourquoi nous testons des réactions comme extension du bouton « J’aime », pour vous donner plus de moyens de partager vos réactions à un poste de Facebook de manière rapide et facile ».

Vu qu’il y a plus de réactions possibles, il y aura également plus de compteurs, un pour chaque réaction.

C’est à partir de vendredi que cette nouvelle fonctionnalité sera disponible en test en Irlande et en Espagne.

« Nous ne voulions pas simplement créer un bouton « J’aime pas » parce que nous ne voulons pas transformer Facebook en un forum où les gens votent pour ou contre les postes », avait déclaré Mark Zuckerberg. Ces nouveaux boutons sont parfaitement en adéquation avec cette logique.

facebook-reactions-photo-1

facebook-reactions-photo-2

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentEst-ce que le prix de la PlayStation 4 va aussi baisser en France ?
Article suivantEst-ce que l’Inde va bouder l’iPhone 6S à cause de son prix surfait ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here