Amoureux de la culture, ne ratez pas la Nuit des Musées 2016

Le temps d’une soirée, la Nuit des Musées est un événement européen qui vise à attirer tous les publics autour de leurs collections. Lancée en 2005 à l’initiative du Ministère de la Culture et de la Communication, la Nuit des Musées est une occasion inespérée de découvrir ou redécouvrir un musée.

Comme le nom de l’événement l’indique, la Nuit des Musées permet de découvrir des collections en soirée, voir même tard dans la nuit dans certains cas. Plus intéressant encore, cette initiative est gratuite, ce qui signifie que le public n’a rien à débourser pour découvrir les collections exposées.

Désormais, la Nuit des Musées est un événement d’envergure européenne avec la participation de 1 300 musées en France, sans parler de tous ceux qui sont également accessibles dans d’autres pays. Comme chaque année, c’est l’occasion de découvrir les collections exposées, mais également d’autres événements ponctuels tels que des spectacles, des visites théâtralisées, des concerts, des jeux de piste, des circuits et bien d’autres surprises… Cette douzième édition est prévue ce samedi 21 mai 2016.

À Paris, le Musée du Louvre, le Grand Palais, le Petit Palais, le Centre Pompidou, le Muséum national d’Histoire naturelle, l’Institut du Monde Arabe, le Musée d’Orsay, la Pinacothèque participent par exemple à la Nuit des Musées 2016. Pour les enfants, le ministère de la Culture et de la Communication et le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche mettent en place le dispositif « La classe, l’œuvre ! ».

En fait, le choix est si énorme que le plus compliqué est de faire une sélection du ou des musées que l’on désire visiter à l’occasion de la Nuit des Musées. Il est bon de noter que même Google s’est associé à l’événement en proposant un Doodle animé de circonstance.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGmail ne prendra plus en charge SSL v3 et RC4 à partir du mois de juin
Article suivantPlusieurs annonces intéressantes au sujet d’Android N

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here