Android : attention le FBI vous écoute !

Alors que les services secrets américains nous espionnent avec PRISM, on apprend que le FBI est capable d’activer à distance les micros des téléphones sous Android.

On pourrait se poser la question de savoir ce que les services secrets américains, mais certainement du monde entier, sont capables de faire pour nous espionner. Allant toujours plus loin dans l’intrusion dans notre vie privée, le Wall Street Journal vient de révéler que le FBI dispose de super outils de piratage pour espionner les gens, par exemple activer à distance les microphones des téléphones fonctionnant sous Android afin d’enregistrer les conversations.

En matière d’espionnage tout semble possible, ce que les services secrets américains ne semblent pas se priver de faire. Si écouter et enregistrer des conversations étaient « connus », le Wall Street Journal cite un ancien haut responsable américain pour affirmer que le FBI est capable d’activer à distance les micros des téléphones fonctionnant sous Android sans que personne ne le sache.

Cet outil fait partie des outils de surveillance déployables à distance sur des ordinateurs et smartphones, une méthode soi-disant réservée pour cibler les affaires de crimes organisés, la pédopornographie et le terrorisme. Mais qu’est-ce qui nous dit que le FBI respecte réellement cette éthique ? Au point où ils en sont, pourquoi ne pas généralisé cette écoute à tous les utilisateurs lambda ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiOS : Apple corrige un « bug » vieux de 2 ans !
Article suivantSamsung : vers un support de la LTE multiprotocole
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here