Android : AVG Uninstaller pour mettre de l’ordre dans ses applications

Télécharger et installer des applications sur son appareil Android est bien beau, mais tôt ou tard ses performances se dégradent. Pour y remédier, AVG Uninstaller for Android vient à point nommé pour vous aider à mieux gérer vos applications.

En permettant de suivre les applications installées en matière de taille, mais aussi de fréquence d’utilisation, de l’utilisation des données mobiles ou encore de la consommation de la batterie, AVG Uninstaller for Android est à même de vous indiquer tout ce qui est important au sujet d’une application.

Fort de ces conseils, il vous sera plus facile de désinstaller que ce qui vous est inutile. Plus fort encore, AVG Uninstaller for Android est proactif en vous notifiant de conseils au sujet de désinstallations qui pourraient être utiles.

AVG Uninstaller for Android se profile donc comme un indispensable afin d’assurer une meilleure performance de votre appareil, surtout pour ceux qui disposent de modèles avec peu de stockage ou peu de mémoire.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiPhone low-cost : vraie ou fausse vidéo, mais cela se précise
Article suivantiWatch : encore un brevet qui confirme son existence

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here