Android : comment se protéger ?

En étant le système d’exploitation mobile le plus diffusé, Android est également l’OS le plus ciblé par les cyberattaques. Comment se protéger efficacement ?

Avec six fois plus de malwares en une année, Android est devenu une cible privilégiée pour les cybercriminels. Pour commencer, sans véritables outils spécifiques, comment savoir si notre appareil est infecté ? Il s’agit tout simplement d’être observateur.

Il s’agit, par exemple, de :

  • Observer le nombre de publicités indésirables. Une trop grande augmentation de celles-ci pourrait être synonyme d’infection par un adware.
  • Contrôler sa consommation internet. Les malware ont tendance à faire augmenter la consommation de données en forçant votre terminal à se connecter plus que nécessaire.
  • Analyser ses factures. Un téléphone infecté peut passer des appels ou envoyer des SMS non sollicités, notamment vers des numéros surtaxés, ce qui gonfle une facture habituelle.
  • Vérifier la présence d’applications non désirées. Si une Appli apparait sur votre appareil alors que vous n’avez rien installé, c’est certainement qu’un malware s’est chargé de le faire à votre place.
  • Contrôler l’utilisation des fonctions superflues. Un malware aura tendance à vouloir accéder à bien plus de fonctions que nécessaire. Si une application demande à accéder à des fonctions sans rapport avec l’Appli elle-même, méfiance, il s’agit peut-être d’un malware.
  • Vérifier vos comptes en ligne. Les malwares étant aussi capables de voler des données sensibles, comme vos identifiants et mots de passe, cela pourrait avoir un effet sur vos profils de réseaux sociaux et autres comptes en ligne
  • Être méfiant. Si une application vous demande de l’argent pour débloquer votre téléphone, c’est qu’il s’agit d’un malware, aucune application légitime ne réclame de l’argent pour un déverrouillage.
  • S’il est bien d’être attentif comme expliqué précédemment, il est aussi pertinent d’être prudent. Là aussi, certaines bonnes pratiques sont recommandées :
  • Malgré les avantages que cela procure, « rooter » son téléphone se fait au détriment de la sécurité.
  • Un code PIN est très utile pour verrouiller son appareil, surtout s’il est perdu ou volé. Mais dans ce cas, il est impératif d’éviter « 0000 » ou «1234 ».
  • Ne faire confiance qu’aux sources fiables est un minimum, c’est-à-dire installer que des applications légitimes en provenance de sources fiables.
  • Activer les fonctions de contrôle parental permet de protéger votre appareil de vos enfants.
  • Éviter de faire des opérations sensibles, comme des ordres de paiement, depuis des réseaux Wi-Fi publics.
  • Même si on a tendance à stocker de plus en plus de choses sur nos appareils, autant éviter de stocker des données confidentielles.
  • Voilà, vous ne serez pas 100% protégé en appliquant toutes ces règles, mais vous aurez au moins minimisé les risques.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMoto X : Google se lance à la conquête du marché américain
Article suivantJailbreak Untethered pour iOS 6.1.3 et 6.1.4 : oui, mais avec de sérieux doutes…

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here