Android : « Robin » sur les traces de Siri

Une nouvelle application suit les traces de Siri, l’assistant vocal des iPhones. Elle cible les automobilistes, en prenant le rôle de copilote dans la voiture.

« Robin » est le dernier-né des assistants personnels vocaux. A la différence de Siri pour l’iPhone, la référence jusqu’ici du genre, sa mission est plus limitée : guider le conducteur et lui proposer des informations pertinentes tout au long de son trajet.

Disponible gratuitement sur Google Play en version test aux Etats-Unis, « Robin2 s’active en passant simplement sa main à proximité du mobile, évitant ainsi de perturber l’attention du conducteur. Une fois opérationnel, l’assistante vocale est prête à recevoir les instructions.

Testée en Californie, elle est capable d’indiquer les salles de cinéma à proximité comme des stations-service pour lesquelles il affiche le prix. Elle connaît aussi les prix des parkings et peut trier l’affichage des places selon leur coût. « Trouver le café le plus proche est aisé, mais s’assurer une place de parc est plus compliqué quand on circule dans une grande ville », relève néanmoins le magazine Wired qui l’a testé.

Une fois que « Robin » connaît la destination du conducteur, l’application de navigation embarquée dans les Android, Google Maps Navigation, prend le relais. A l’exemple de l’application routière populaire Waze, il affiche aussi des informations sur l’état du trafic jusqu’au lieu de destination.

« Robin est inspirée de KITT, la fameuse voiture de K2000 », met en avant la société Magnifis qui l’a conçue. « A force de côtoyer son maître’ elle deviendra de plus en plus utile. Par exemple, elle sera capable d’alerter le conducteur à temps en cas de trafic ou de radars de vitesse ».

Prolifération des « Siri like »

Le Wall Street Journal rapporte de son côté que Google a mis un coup d’accélérateur dans son propre concurrent de Siri, connu jusqu’ici sous le nom de projet « Majel ». Quand à LG, il vient de présenter officiellement pour les Sud-coréens « QuickVoice », son service d’assistant vocal compatible avec 11 applications d’Android.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentWindows Phone 8 : pour relancer Microsoft dans les téléphones portables
Article suivantAlan Turing, le père des ordinateurs actuels

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here