Android Silver : une arrivée en février 2015 ?

Android Silver, la nouvelle gamme de smartphones premium de Google, pourrait débarquer à partir de février 2015.

Sans vouloir à tout prix comparer Android et iOS, il est force de constater que si l’expérience utilisateur est uniforme pour tous ceux qui emploient un terminal estampillé de la pomme, ce n’est de loin pas le cas de ceux qui utilisent l’OS au petit robot vert. Cette immense différence provient de la fragmentation de l’écosystème Android, mais aussi du fait que chaque constructeur propose sa propre personnalisation du système d’exploitation mobile.

C’est avec l’idée de proposer une gamme homogène centrée sur Android que Google a lancé son projet Android Silver. Concrètement, l’avènement de cette nouvelle gamme premium, conçue par plusieurs fabricants différents, devrait remplacer la ligne d’appareils Nexus.
Selon le très informé @evleaks, le projet devrait passer à la vitesse en février 2015 avec la sortie des premiers modèles de la gamme Android Silver.

Il est à préciser que seulement cinq appareils pourront porter le label Android Silver, que ce seront des terminaux qui utiliseront des matériaux de haute qualité tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, dans le seul but d’offrir une meilleure expérience utilisateur. Dans ce sens, une aide particulière sera proposée pour permettre aux utilisateurs de simplement migrer toutes leurs données vers les appareils de cette nouvelle gamme.

L’avènement de cette nouvelle gamme premium condamne donc la gamme Nexus, un abandon qui devrait intervenir prochainement selon @evleaks, ce qui signifierait concrètement que le Nexus 6 ne pourrait jamais voir le jour malgré les rumeurs qui circulent déjà à son sujet.

Le Nexus 5 sera-t-il le dernier téléphone de Google ?
Le Nexus 5 sera-t-il le dernier téléphone de Google ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentApple : Pages, Keynote et Numbers mis à jour
Article suivantSécurité : Facebook s'attaque aux virus

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here