Annonceurs vs Bloqueurs : le bras de fer monte d’un cran

Les bloqueurs de publicité énervent de plus en plus les annonceurs. Deux organismes, représentant sites et annonceurs, réfléchissent à l’idée de passer à la vitesse supérieure : le recours à la justice.

Les bloqueurs de publicités provoquent la colère des sites et des annonceurs en cachant toute ou partie des publicités aux yeux des internautes. À l’instar d’AdBlock Plus, un internaute peut se constituer des listes blanches ou noires de sites sur lesquels il souhaite ou non que des contenus publicitaires s’affichent. De son côté, l’éditeur de l’adblocker se rémunère en autorisant certaines publicités qu’elle juge acceptables ou non intrusives.

Ce blocage de la publicité provoque un manque de revenu pour les annonceurs et les sites, une situation qui énerve de plus en plus les acteurs concernés. C’est ainsi que l’IAB France et le Geste, deux organismes représentant sites et annonceurs, réfléchissent à l’idée de passer à la vitesse supérieure : le recours à la justice, en particulier contre la société Eyeo éditrice d’AdBlock Plus.

En attendant de savoir si le bras de fer entre annonceurs et bloqueurs ira jusque devant la justice en France, il est bon de préciser que ce pas a déjà été franchi en Allemagne. En juillet dernier, les éditeurs allemands ont en effet déjà interpellé la justice à ce propos.

Face à ces menaces, Eyeo reste pour le moment serein sur la suite de cette affaire et s’attend à « recevoir d’autres plaintes ».

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSamsung : une déclinaison Edge du Galaxy S6 ?
Article suivantFacebook : dilemme autour de la liberté d’expression

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here