Anonymous : attaques contre les services de renseignement australien

L’agence de renseignement australienne reconnaissait vendredi des « perturbations » alors que le collectif de pirates informatiques a revendiqué le piratage du site internet de l’agence.

L’Australian Security Intelligence Organisation (ASIO) a fait état vendredi de « quelques problèmes techniques sur son site internet public », lequel « n’héberge aucune information secrète », affirme l’agence gouvernementale.

Selon une information relayée par le quotidien Sydney Morning Herald, le site de l’ASIO est resté indisponible durant au moins 30 minutes vendredi matin, mais était à nouveau accessible dans l’après-midi.

De fait, la branche australienne d’Anonymous, le collectif de pirates informatiques, a revendiqué les attaques contre le site de l’Australian Security Intelligence Organisation (ASIO) et celui du Defense Signals Directorate (DSD), une agence de renseignement militaire.

Les Anonymous se présentent comme des défenseurs du droit à la liberté d’expression. Ils se sont notamment attaqués à plusieurs mastodontes, dont Sony, Amazon et Visa, mais également contre d’autres agences gouvernementales de par le monde.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentApple vs Samsung : une preuve accablante !
Article suivantApple : un iPhone vendu 10 000 dollars sur eBay !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here