Anonymous : traque des pédophiles sur internet

Le célèbre collectif de hackers a publié ce mardi une liste d’adresses mails et d’adresses IP de pédophiles présumés dans le cadre d’une opération lancée sur internet.

Mardi, ce sont au moins 500 adresses mail de pédophiles présumés qui ont été jetés en pâture sur internet par le collectif de hackers Anonymous. C’est les résultats de l’opération baptisée #OpPedoChat lancée le 8 juillet dernier sur Twitter par les pirates informatiques.

Selon Anonymous, les adresses IP et mails ainsi dévoilés auraient été actifs sur des sites pédophiles. Les coordonnées téléphoniques voire les adresses postales de certaines personnes ont également été mises en ligne.

Selon 7s7, qui relaie des informations des quotidiens belges Het Nieuwblad et De Standaard, plusieurs dizaines d’adresses proviendraient de Belgique et la police fédérale belge serait en train d’étudier ces données publiées par Anonymous. Des enquêtes pourraient être diligentées à l’encontre des personnes mentionnées, mais aussi vis-à-vis des hackers ayant mis en ligne ces informations.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSteve Wozniak : « Steve Jobs s’est réincarné chez Microsoft » !
Article suivantAmazon : lancement de Game Circle pour ses Kindle

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here