Antisémitisme : Twitter accepte de collaborer avec la justice française

Alors que Twitter était assigné en référé par la justice française en raison de poursuites lancées par différentes associations de lutte contre le racisme et l’antisémitisme, le site de microblogging a préféré faire amende honorable en collaborant avec la justice française.

Vendredi dernier, Twitter a annoncé avoir livré à la justice française des données susceptibles de permettre l’identification de certains auteurs de propos antisémites.

Il faut dire que depuis octobre 2012 et les tweets reprenant les mots-clés #unbonjuif et #unjuifmort, Twitter était assigné en référé en raison de poursuites lancées par différentes associations de lutte contre le racisme et l’antisémitisme.

La divulgation de ces informations met donc un terme au litige opposant Twitter à l’Union des étudiants juifs de France (UEJF), j’accuse!, SOS-Racisme, le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP) et la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (LICRA).

Dans le prolongement de cette action, tant la LICRA que Twitter ont publié un communiqué annonçant qu’ils allaient poursuivre activement leur collaboration afin de lutter contre le racisme et l’antisémitisme dans le respect des législations nationales.

Cette décision permet donc d’inclure au débat l’homophobie, un phénomène qui a sérieusement pris de l’ampleur sur Twitter depuis les débats sur le mariage homosexuel en France.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiPhone 5S : condamné avant sa sortie ?
Article suivantCitrix : la professionnalisation de votre Windows Phone

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here