Antitrust : quelle sanction pour Google ?

L’enquête de l’Union Européenne sur les pratiques commerciales de Google touche à sa fin. Quelle va être la sanction ?

Avec 95% de part de marché en Europe, Google éclipse la concurrence notamment représentée par Yahoo! et Bing. Le moteur de recherche de Mountain View est notamment accusé d’altérer les résultats de recherche pour favoriser ses propres services ou ceux de ses partenaires, ce qui correspondrait donc à un abus de position dominante. Par ailleurs, du contenu d’autres sites internet, comme Yelp ou Amazon, serait extrait afin d’enrichir son moteur et ses services, une pratique qui ôte du trafic à ses sites et altère leur développement.

Dans le but de faire la lumière sur ces pratiques, l’Union Européenne a commencé une enquête en 2010. Depuis, Joaquín Almunia, le commissaire à la Concurrence, a tenté en vain à trois reprises de trouver un accord avec Google. Le dossier est désormais entre les mains de son successeur : Margrethe Vestager.

Cette dernière a fait valoir qu’elle favoriserait l’application de la loi et la sanction, plutôt que le maintien de négociations interminables.

Aujourd’hui, cette enquête touche à sa fin et l’heure de la sanction approche. D’après le Wall Street Journal, la sanction de l’UE devrait finalement être une amende, une sanction qui pourrait atteindre jusqu’à 10% du dernier chiffre d’affaires annuel de la société, soit environ 6 milliards de dollars.

Est-ce que cette sanction sera vraiment prononcée ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMicrosoft : Office Lens arrive sur iOS et Android
Article suivantUne grenouille capable de changer la structure de sa peau

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

9 Commentaires

  1. @francoise : ouais, donc tu ne connais rien au principe de l’anti-trust. Comme on dit quand on sait pas, vaut mieux se la fermer plutot que de passer pour une …

    Quand on domine un domaine, ce n’est pas normal d’utiliser cette position pour promouvoir et obtenir des parts de marche dans d’autres domaines paralleles. Autre principe de base que tu ne dois pas connaitre : Reguler la concurrence deloyale, c’est la responsabilité premiere des etats envers leur economie pour qu’elle reste saine.

  2. @ Tai : Tu te titilles en te relisant ou quoi ?

    Personne de normalement constitué n’écrit un commentaire dans ton style ridiculeusement ampoulé.

    Si jamais tu rédiges un livre, préviens nous, on pourra immédiatement stopper la fabrication de somnifères afin de distribuer gracieusement l’horreur littéraire que tu nous auras pondue à tous les insomniaques.

    Tu dois certainement être la personne la plus pédante au monde, celle à fuir absolument lors d’un diner, si l’on ne veut pas finir endormi dans sa soupe refroidie, assommé par ta diatribe infernale.

    Détends toi, respire un bon coup, lâche ton dictionnaire des synonymes et va faire un tour dehors, prendre un peu l’air, petit rat de bibliothèques numériques que tu es.

  3. Google doit payer ! en Amérique il est le pacha en Europe il y à des lois ! Si on les respects pas on est condamné ! donc il va passer à la caisse !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here