Apple : 200 millions de dollars pour comprendre les utilisateurs des réseaux sociaux

En rachetant Topsy, une start-up spécialisée dans l’analyse des données des réseaux sociaux, Apple se donne les moyens de mieux comprendre les utilisateurs.

Il y a quelque temps, la startup Topsy avait fait parler d’aller en annonçant avoir indexé tous les tweets, depuis l’apparition de Twitter en 2006, dans le but de créer un moteur de recherche payant dédié au réseau social. L’idée sous-jacente à ce service étant de pouvoir analyser instantanément n’importe quels sujet, expression ou hashtag à travers des années de tweets, par exemple pour évaluer l’efficacité d’une campagne sur les réseaux sociaux.

En rachetant Topsy pour 200 millions de dollars, Apple se donne donc les moyens de mieux comprendre les utilisateurs des réseaux sociaux, mais pour quelle finalité ?

La publicité sur internet, l’efficacité des campagnes, est une première possibilité, mais il ne faut pas omettre non plus les propres services de la marque à la pomme, comme son nouveau service d’écoute de musique en ligne, un service qui pourrait bénéficier de la technologie de Topsy pour connaitre les goûts des utilisateurs.

Une chose est pour le moment certaine, si Apple a officialisé le rachat de Topsy, la firme de Cupertino ne dévoile surtout pas ses raisons, et encore moins ses plans…

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentYahoo! : les people et l’actualité internationale au top du hitparade 2013
Article suivantFIFA : la prestigieuse fédération débarque sur iOS et Android

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here