Apple : 2/3 des applications de l’App Store sont « zombies » !

Apple s’enorgueillit régulièrement des 650 000 applications de son App Store et du nombre de téléchargements qu’il génère, mais selon une start-up allemande, deux tiers des applications ne sont ni notées ni téléchargées et sont donc qualifiées de « zombies ».

La firme de Cupertino s’enorgueillit régulièrement des 650 000 applications, dont 225 000 pour l’iPad, de son App Store et des 30 milliards de téléchargements qu’il génère depuis sa création. Toutefois, personne ne sait grand-chose sur le succès que rencontrent les applications qui figurent au-delà des classements réalisés par Apple.

Selon un bilan réalisé par Adeven, une start-up allemande qui vient de lancer son outil analytique pour les plateformes mobiles, deux tiers des applications mobiles présentes sur l’App Store sont des « zombies ». Cette expression qualifie les applications qui ne sont pas téléchargées, pas notées et donc « invisibles » pour les utilisateurs.

« La réalité, c’est que seules environ 2 000 applications sont réalisent la majorité des téléchargements », assure Christian Henschel, le PDG d’Adeven. Ce dernier dénonce le « système fermé » imposé par Apple qui ne favorise pas la découverte des applications, mais privilégie plutôt les meilleures avec ses classements top 25.

« Si vous êtes un indépendant, un éditeur de petites applications, alors il est vraiment difficile d’être découvert », estime encore Christian Henschel.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiOS : les utilisateurs ont adopté l’iOS 5
Article suivantFacebook : réussite de son pari écologique

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here