Apple a désactivé son application News en Chine

L’application News d’Apple est disponible que pour les clients américains, une application qui fonctionne partout dans le monde… sauf en Chine.

C’est en juin dernier qu’Apple a lancé News, une application d’information qui personnalise un RSS aux goûts de l’utilisateur. Cette appli n’est pour l’heure disponible que pour les clients américains.

Si News n’est accessible qu’aux utilisateurs américains, elle est par contre utilisable par eux partout dans le monde.

Le défi était de taille, notamment en Chine où l’information est si contrôlée.

En fait, cela n’a pas véritablement duré. En effet, les utilisateurs de News qui se sont rendu en Chine ont fait savoir que l’application y affiche une erreur au moment de la synchronisation : « Ne peut pas se synchroniser maintenant. News n’est pas pris en charge dans la région où vous êtes ».

Selon le New York Times qui cite une source anonyme, Apple aurait décidé de purement et simplement désactiver le flux en Chine plutôt que de créer un flux RSS spécifique épuré des contenus trop sensibles pour Pékin.

Pour certains, cela signifie qu’Apple ne fait pas mieux que les autres en se couchant à plat ventre devant la censure imposée par la Chine.

Pour d’autres, le plus préoccupant est la manière de procéder d’Apple. En effet, la firme de Cupertino utilise la géolocalisation de l’appareil pour désactiver le flux alors même que le mobinaute n’a pas donné son accord pour changer le comportement de son appareil sans son consentement, et cela même si le service de localisation est désactivé dans les paramètres de confidentialité.

Alors que l’on critique Microsoft au sujet du fait que Windows 10 continue à suivre certaines activités de l’utilisateur même s’il a tout désactivé, cette affaire pourrait révéler qu’Apple en fait de même !

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentToyota : ouverture des commandes du RAV4 Hybride
Article suivantGoogle : Sundar Pichai nomme sa garde rapprochée

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here