Apple veut croire en la Chine, l’offensive de charme continue…

La Chine est devenue incontournable pour Apple. C’est pour redresser ces chiffres que la marque à la pomme continue son offensive de charme.

Chaque publication des résultats trimestriels d’Apple est l’occasion d’avoir le tournis à la vue des chiffres. Il n’en demeure pas moins que la firme de Cupertino est en train de traverser une passe difficile. Pour le troisième trimestre de son année fiscale clos fin juin, la marque à la pomme a annoncé une chute des ventes qui s’accélère. Rien qu’en Chine, second marché de l’entreprise, le chiffre d’affaires a reculé de 33 % par rapport à l’année précédente. « Nous sommes confrontés à des défis en Chine, alors que l’environnement économique a ralenti depuis le début de l’année », avait commenté Tim Cook.

C’est face à cette situation qu’Apple tente de trouver des parades, avant tout sous la forme d’une offensive de charme à grande échelle. En plus de proposer ses produits et services, l’entreprise investit en masse dans le pays. C’est par exemple le cas avec son engagement à défense la planète aussi en Chine, son principal lieu de production, avec l’extension de son programme de protection des forêts à 4 050 km carrés de forêts chinoises. C’est aussi le cas avec son investissement de un milliard de dollars dans Didi Chuxing, une entreprise chinoise équivalente à Uber. C’est dans la continuité de ces actions que Tim Cook annonce un nouvel investissement.

Construction d’un centre R&D avant la fin de l’année

C’est mardi, alors qu’il est en visite officielle en Chine cette semaine, que Tim Cook a en effet la construction de son premier centre de recherche et développement en Chine, un centre R&D qui devrait être construit d’ici la fin de l’année. C’est au vice-premier ministre chinois Zhang Gaoli que le patron d’Apple a fait cette promesse.

Cette visite a aussi été l’occasion pour Tim Cook de visiter quelques-uns des 42 Apple Store installés dans le pays, et bien évidemment de serrer de très nombreuses mains à l’occasion de nombreux rendez-vous de travail. Il est bon de souligner qu’il doit commencer à bien connaître l’aéroport de Pékin vu que sa précédente visite date d’il y a à peine trois mois.

Si Apple déploie tant d’effort en Chine, c’est parce que ce marché représente près du quart des ventes de la marque, mais aussi parce qu’il est le marché où la situation est la plus compliquée avec l’émergence des fabricants locaux. Ainsi, Apple n’est plus que cinquième (8,6 %) dans le pays, derrière Huawei (19,1 %), Oppo (18 %), Vivo (14,7 %) et Xiaomi (10,5 %).

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAmazon Prime propose gratuitement les pilotes de ses séries maison
Article suivantiPhone 7 : 32 Go pour l’entrée de gamme, 256 Go au maximum
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here