Apple continue à se positionner sur le segment du très haut de gamme

Si les rumeurs concernant l’iPhone 6 se sont essentiellement focalisées sur les aspects techniques et esthétiques du futur smartphone d’Apple, les premières rumeurs au sujet de son tarif commencent à circuler, des bruits de couloirs qui laissent penser que la marque à la pomme continue à se positionner sur le très haut de gamme.

Si toutes les récentes rumeurs concernant l’iPhone 6 laissent à penser que le futur smartphone de la marque à la pomme croquée sera un digne successeur de ses prédécesseurs high-tech, les dernières rumeurs en date laissent surtout penser que l’iPhone 6 est avant tout un objet de luxe.

Selon le site espagnol movilzona.es, qui s’appuie sur des informations fournies par un salarié de l’opérateur Telefonica, le futur iPhone 6 sera proposé entre 750 et 950 euros, soit plus cher que l’iPhone 5S proposé à 709 euros lors de sa sortie. Pour autant que cette information se vérifie, cela signifierait qu’Apple continue à se positionner sur le segment du très haut de gamme.

En matière de très haut de gamme, on peut également relever que Bloomberg annonce la sortie d’un iPad Pro de 12,9 pouces pour le premier trimestre 2015, une tablette qui vise un marché moins grand public que les habituelles tablettes de la marque.

Cette rumeur d’une tablette plus grande est récurrente depuis de nombreux mois, au même titre que l’iWatch, mais sans que rien de véritablement concret ait pour le moment fuité, même si Bloomberg affirme disposer de cette information grâce à une source « très bien » informée.

La confirmation serait peut-être l’image d’un prototype de cet iPad Pro qui circulait récemment sur Weibo.

En attendant d’avoir confirmation de toutes ces informations, l’important semble être de posséder un portefeuille bien garni si on veut pouvoir acheter l’appareil Apple de ses rêves.

iPad et iPhone 6 : plus grands et plus chers ?
iPad et iPhone 6 : plus grands et plus chers ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentFacebook veut faire le ménage dans les contenus
Article suivantRosetta : où atterrira Philae ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here