Apple : de nouveau accusé de faire travailler des enfants

Après Foxconn, c’est au tour de Pegatron d’être accusé de faire travailler des mineurs, un autre fournisseur d’Apple en Chine.

C’est une nouvelle fois l’ONG China Labor Watch qui dénonce les pratiques appliquées dans les usines chinoises d’Apple. Si c’est le principal fournisseur, Foxconn, qui a été pointé du doigt ces dernières années, c’est au tour cette fois de Pegatron, la société sensée assembler le prochain iPhone low-cost.

Pour l’ONG, ce sont les quelque 70 000 ouvriers des trois sites de production de Pegatron qui ne bénéficient pas des règles théoriquement prônées par Apple, à savoir des heures supplémentaires excessives et l’emploi de mineurs. Selon China Labor Watch, les ouvriers travaillent en moyenne plus de 66 heures par semaine alors que de nombreux jeunes de moins de 18 ans sont soi-disant employés comme « stagiaires ».

La firme de Cupertino a d’ores et déjà répondu qu’elle allait ouvrir immédiatement une enquête afin de vérifier les affirmations contenues dans le rapport de China Labor Watch. De son côté, Pegatron n’était pas joignable pour répondre à ces accusations.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentReplicant : recherche de fonds pour le clone libre d’Android
Article suivantGalaxy Note 3 : ces fuites si instructives
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here