Apple : des développeurs dans un laboratoire secret pour fignoler l’Apple Watch

Premier nouvel appareil d’Apple depuis l’iPad en 2010, l’Apple Watch n’a pas le droit à l’erreur. C’est pour cette raison qu’Apple a accueilli plusieurs développeurs dans son laboratoire secret.

C’est normalement ce lundi 9 mars, à partir de 18h00, qu’Apple devrait en dire un peu plus au sujet de la future Apple Watch. Comme il s’agit du premier nouvel appareil depuis l’iPad en 2010, la marque à la pomme n’a pas le droit à l’erreur.

Alors que l’App Store a largement contribué au succès de l’iPhone, les applications disponibles d’entrée de jeu pour l’Apple Watch sont au cœur des préoccupations de la firme de Cupertino. C’est pour cette raison qu’Apple a accueilli plusieurs développeurs, sélectionnés avec soin, dans son laboratoire secret pour finaliser des applications pour sa montre connectée.

Coupés du reste du monde, sans accès internet et sans possibilité d’amener du matériel extérieur dans le laboratoire, ces développeurs ont été conviés afin de tester et d’affiner les applications de l’Apple Watch. Ces personnes sont bien évidemment des développeurs connus issus des grandes entreprises, par exemple de Facebook, Twitter, Pinterest ou encore Starwood Hotels & Resorts.

Dans l’attente de la commercialisation de l’Apple Watch, rien ne sort non plus du laboratoire. Apple conserve pour le moment tous les codes sources et ne les enverra aux entreprises concernées que peu de temps avant le lancement de la smartwatch.

Il est inutile de préciser que l’importance des applications sera capitale alors que de nombreux utilisateurs ne voient pour le moment aucune utilité réelle à un tel gadget. Le plus grand défi pour Apple et les développeurs est de concevoir des applications qui pourraient rendre l’Apple Watch indispensable.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentApple : 54 millions d’iPhone vendu entre janvier et mars
Article suivantL’Union européenne ne veut pas de TVA réduite pour les ebooks

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here