Apple, Google et Intel : entente sur les salaires qui pourrait leur couter 3 milliards de dollars

Pendant de nombreuses années, Apple, Google et Intel se seraient entendus pour ne pas se débaucher les travailleurs, mais aussi pour éviter les fortes augmentations de salaire. 64 000 travailleurs réclament aujourd’hui un total de 3 milliards de dollars de dédommagement.

Se basant sur des documents liés à l’action en justice intentée contre Apple, Google et Intel, c’est le Wall Street Journal qui rapporte que ces entreprises sont poursuivies par 64 000 travailleurs pour entente sur les salaires.

Selon ces documents, les dirigeants de ces grandes entreprises technologiques se sont régulièrement entretenus entre elles ces dernières années pour éviter une lutte de la personnelle entre elles. Si cette démarche visait le débauchage de salariés d’un concurrent, ces discussions auraient également eu pour but d’éviter les fortes augmentations salariales, c’est en tout cas ce qu’estiment les travailleurs qui ont décidé d’intenter cette action en justice dans le but de réclamer un total de 3 milliards de dollars de dédommagement.

Alors qu’il est précisé que Facebook n’a jamais voulu entrer dans cette petite combine, des sources bien informées évoquent le fait que ce dossier n’ira vraisemblablement jamais jusqu’au procès, et qu’un accord à l’amiable plus avantageux pour les entreprises soit trouvé avant.

Apple, Google et Intel se sont arrangés pour éviter une guerre du personnel
Apple, Google et Intel se sont arrangés pour éviter une guerre du personnel

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPS4 vs Xbox One : avantage Sony !
Article suivantTwitter : en tant qu'outil pour une police prédictive

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here