Apple II : son code source se dévoile dans des musées

Les aficionados peuvent se réjouir, deux musées californiens ont obtenu le droit de mettre à disposition le code source de l’Apple II.

Le code source de l’Apple II, la version 3.1, date de 1978. Alors que les droits sont détenus par Apple, la firme de Cupertino a gracieusement offert de mettre gratuitement à disposition son code à deux musées californiens : le Computer History Museum et le Digibarn Computer Museum.

Les deux musées ont mis ce code en ligne sous la forme d’un package. Celui-ci contient des documents PDF et DOC, le code source, mais aussi des contrats signés entre Steve Jobs et Paul Laughton, le programmeur de la version 3.1 du DOS d’Apple.

Il faut préciser que ce code fait véritablement partie de l’histoire de l’informatique, car ce système fait partie des précurseurs de ce que nous retrouvons aujourd’hui.

Le code source de l'Apple II rendu public 35 ans après sa sortie
Le code source de l’Apple II rendu public 35 ans après sa sortie
Avis aux Mac fans : le code source ce l'Apple II est en ligne
Avis aux Mac fans : le code source ce l’Apple II est en ligne

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentYahoo! : son nouveau design se dévoile
Article suivantBouygues Télécom : heureusement que la 4G et B&You boostent ses résultats

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here